jeudi 27 mars 2014

frailejones

Le vélo reste à l hôtel, un bus nous conduit à El Angel, martyrisés dans une camionnette, nous atteignons en traversant des zones d élevage l entrée de la réserve écologique.
Étrange paysage qu occupent ces êtres figés : les frailejones. Ils se dressent par millions dans les écharpes de brume,  le sol spongieux, impatients de recevoir les quelques rayons du soleil qui les rendront fluorescents.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire